Les sous-récipiendaires de l’Observatoire Régional Communautaire sur le Traitement en Afrique de l’Ouest planifie leur année 2019

Les sous-récipiendaires de l’Observatoire Régional Communautaire sur le Traitement en Afrique de l’Ouest planifie leur année 2019


ITPC Global et ITPC WA ont été sélectionnés par le Fonds Mondial comme Bénéficiaires Principaux du projet Observatoire Régional Communautaire sur le Traitement en Afrique de l’Ouest pour la période 2017-2019.  Ce Projet vise d’une part à améliorer l’offre de services aux PVVIH fréquentant les structures de santé et ; d’autre part faire le plaidoyer, pour réduire considérablement les ruptures de stocks d’ARV et intrants dans les centres de prise en charge.


Pour réussir ce pari audacieux, l’Observatoire Régional Communautaire se présente comme un mécanisme qui, de façon systématique, collecte des données pour suivre les tendances de l’accès au traitement le long de la Cascade VIH, et les utilise pour des actions ciblées. L’observatoire se veut également un mécanisme de suivi communautaire conduit par les PVVIH pour améliorer l’accès à un traitement ARV de qualité et sans interruption.


Dans la cadre de la mise en œuvre de ce projet, ONZE (11) pays de la sous-région, (Côte d’Ivoire, Mali, Bénin, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Togo, Sénégal, Libéria, Sierra-Léone, Gambie, et Ghana) ont été identifiés après une analyse situationnelle pour l’implémentation des activités de ce projet à travers les réseaux de PVVIH.


La deuxième année de mise en œuvre du projet par les SR s’est déroulée dans chacun des onze pays bénéficiaires.  Les résultats obtenus autant au niveau national que régional ont permis de se rendre compte de la nécessité de faire un bilan, en tirer les leçons et faire une revue des différents plans d’actions des SR avec l’équipe ITPC Global et ITPC WA.

C’est dans ce cadre qu’a été organisé un atelier de revue des activités et de re planification du 03 au 04 Décembre 2018 à Assinie.


La première journée a débuté le lundi 3 décembre 2018 à 8h30 par un mot de bienvenue de Monsieur Alain Manouan directeur Projet de l’Observatoire Communautaire « Merci à tous d’être ici avec nous ; comme vous le constater, nous avons changé de cadre, nous sommes ici dans le village d’Assinie pour faire le bilan des activités réalisées au cours de l’année 2018. Durant ces deux jours, nous allons travailler ensemble, nous allons faire un bilan qui devra mettre en évidence à chaque niveau, la performance programmatique et financière de chacun de vous. Je suis très heureux de vous retrouver tous en pleine santé, cela fait deux ans que nous sommes dans le même bateau et je suis vraiment fier de vous, de nous. Nous avons accompli ensemble un bon travail et c’est avec une très grande joie que je partage avec vous le feed-back du Fonds Mondial concernant notre performance de l’année 2017.Nous avons été noté à A2, ce qui est rare pour une première année de mise en œuvre. Je voudrais donc vous féliciter pour ce travail accompli, et profiter pour vous exprimer ma gratitude. Il est important également que nous abordons les questions liées à l’appropriation et la pérennisation des observatoires. » Wame Mosime, la directrice des programmes et du plaidoyer a souligné l’importance de ces deux jours, « Ces deux jours sont important pour nous, car comme Alain l’a dit, nous devons non seulement continuer d’accroitre nos performances ensemble mais nous devons également atteindre les prochains objectifs, cette 3eme année, nous devons nous faire voir et entendre, nous devons montrer la pertinence de notre projet et notre force. Il nous faudra travailler beaucoup plus, se sacrifier un peu plus pour tous relever le défi. » C’est ainsi que les travaux liés à la planification de l’année 3 de la subvention du Fonds Mondial ont débutés.


Les différents points focaux des réseaux sous récipiendaires du projet RCTO on prit la parole tour à tour afin de présenter à l’ensemble des participants leurs réalisations de l’année 2018. Des discussions plénières ont servies à améliorer la compréhension de certaines activités mais surtout à expliquer ce que l’année 2019 sera en terme d’engagements et d’accomplissement.