Quatrieme réunion du Conseil Consultatif Régional de l’Observatoire Régional Communautaire sur le Traitement en Afrique de l’Ouest (ORCT-AO)

Quatrieme réunion du Conseil Consultatif Régional de l’Observatoire Régional Communautaire sur le Traitement en Afrique de l’Ouest (ORCT-AO)

Prévu se dérouler les 14 et 15 Octobre 2019, la quatrième Réunion du Conseil Consultatif Régional de l’Observatoire Régional Communautaire sur le Traitement en Afrique de l’Ouest (ORCT-AO) s’est ouverte ce lundi matin à Abidjan Cocody en présence de la Directrice d’ITPC chargée des programmes globaux et plaidoyer, Mme Wame Jallow.

Pour pouvoir atteindre l’objectif de développement durable visant à éliminer le Sida en tant que menace pour la santé publique d’ici 2030, des organisations de la société civile œuvrant dans le domaine de la santé en Afrique de l’Ouest ont mis sur pieds l’Observatoire Régional Communautaire sur le Traitement du VIH.

Pour ce faire, cet observatoire s’est fixé pour mission d’aider les organismes nationaux et régionaux afin de faciliter l’accès aux traitements du VIH pour les populations concernées. L’Observatoire régional communautaire sur le traitement en Afrique de l’Ouest souhaite par son apport que d’ici 2020 la région ouest africaine soit dans les standards des tendances mondiales visées.

L’observatoire régional communautaire sur le traitement en Afrique de l’ouest (ORCT-AO) est un consortium dirigé par l’International Treatment Preparedness Coalition (ITPC) et ITPC West Africa. Le projet vise à accroitre l’accès au traitement optimal du VIH dans 11 pays de l’Afrique de l’Ouest (Bénin, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Sénégal, Sierra Léone et Togo) grâce au suivi systématique des services par les réseaux nationaux de personnes vivant avec le VIH.

Innocent Laison, Président du Conseil Consultatif Régional  (CCR) dans son mot de bienvenue a tenu à préciser l’ORCT-AO ne veut pas être perçu comme un simple lanceur d’alerte, mais veut pouvoir s’impliquer davantage dans tout ce qui est réformes structurelles auprès des instances de tutelle.

« L’Observatoire Régional Communautaire sur le Traitement en Afrique de l’Ouest veut faire des propositions sur des reformes structurelles. C’est pour cela que nous prenons le temps de l’analyse, car nous proposons un modèle novateur dans le milieu.», s’est ainsi exprimé le président du CCR.

Alain Manouan, Directeur de l’ORCT-AO, présentant les objectifs majeurs de cette quatrième réunion a sollicité auprès l’assemblée une réflexion poussée afin de penser à comment pérenniser cet outil.

Partager les évidences de deux années de collecte et d’analyse au niveau des pays et des régions, apprécier comment l’observatoire régional communautaire sur le traitement en Afrique de l’Ouest et les observatoires communautaires au niveau des pays ont influencé la réponse nationale et également la réponse régionale et enfin voir ensemble comment capitaliser les intelligences afin de pérenniser le modèle au-delà de Décembre 2019. Tels se présentent les objectifs de la quatrième Réunion du Conseil Consultatif.

Crée en février 2017 par l’ITPC, l’Observatoire Régional Communautaire sur le Traitement en Afrique de l’Ouest collecte et analyse des données sur la disponibilité, l’accessibilité, l’acceptabilité, le caractère abordable et la pertinence des soins et des services liés au VIH.

Soutenu par le fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le paludisme il met particulièrement l’accent sur l’accès aux services de lutte contre le VIH et la qualité de ces services pour cinq populations prioritaires : les femmes enceintes, les jeunes, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, les consommateurs de drogues injectables et les professionnels du sexe.


Mots clés:
Partage: